AstronomI

[Accueil] [forum] [quizz] [livre d'or] [contact]

Bienvenue dans l'univers de l'astronomie !!


Recherche

Ariane 4

La capacité d’emport d’Ariane 4 varie de 1 900 kg. en orbite de transfert pour la version Ariane4-40 à 4 200 pour Ariane 4-41, qui bénéficie alors de l’impulsion supplémentaire fournie par quatre propulseurs d’appoint à ergols liquides. Ariane 4 peut mettre en orbite un ou deux satellites, selon que l’on utilise une coiffe courte ou longue, équipés ou non du Système de lancement double (SYLDA) ou du Système porteur externe pour lancement double (SPELDA).

Les lanceurs Ariane 4 sont des lanceurs à trois étages. Les deuxièmes et troisièmes étages sont inchangés par rapport aux modèles 2 et 3. Le premier étage (dit L-220) comprend quatre moteurs Viking 6 fonctionant au peroxyde d’azote et à l’UH25 (mélange d’hydrazine dissymétriques), et délivrant chacun 76 t. de poussée. Cet étage mesure 23,6 m. de hauteur, pèse 17,3 t. et contient plus de 220 t. d’ergols. Il est complété par des propulseurs d’appoint à poudre d’une hauteur de 12 m. qui accroissent la capacité d’emport du lanceur d’environ 1,1 t. Le deuximème étage (L-33) contient un moteur Viking et mesure 11,4 m. de hauteur. Le troisième étage cryotechnique (H-10) contient 10 t. d’hydrogène liquide et mesure 9,9 m. Au-dessus du troisième étage, la case à équipement contient le dispositif de guidage par gyroscope et gyrolaser, ainsi que la charge utile satellisable.

Le lancement d’Ariane se fait depuis la base de Kourou, en Guyanne, par 5,23°N. La proximité de l’équateur facilite l’accès à l’orbite géostationnaire, et permet aux fusées tirées vers l’Est de bénéficier de la vitesse de rotation de La Terre, soit 465m/s. Selon l’orbite visée, le lanceur est suivi par les trois stations de poursuite et de télémesure de Natal, au Brésil, d’Ascension et de Libreville, au Gabon pour les tirs équatoriaux, des Bermudes et de Wallops Island pour les tirs subméridiens.

=> suite, Ariane 5 => retour à Ariane => retour à l’accueil



Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine, quoique, pour l'univers, je n'en ai pas acquis la certitude absolue.